Croquelismots

Croquelismots

Fête de la Musique

Les gens dansent, s'agitent, exhument leur bonheur.

Des sourires, des rires, des blessures cachées derrière cette fête.

On festoie, on noie dans le rythme et la partition de musique les espoirs,

Les rendez-vous manqués.

Y étais-tu?

 

Là au milieu de cette puissance collective.

La joie est contagieuse.

J'ondule, je respire, je vibre.

 

Y étais-tu?

 

La fièvre peut emporter tous les maux de la société.

Le groupe ondule, respire.

 

Vibration du moi.

Vibration du nous.

Vibration tellurique et cosmique.

 

L'amitié, l'amour, en densité.

Secouent la Terre de sursauts de vie.

 

Y étais-tu?

 

Je te vois.

Là.

Dans une solitude incompréhensible.

Laissant s'agiter l'autre.

Au rythme des percussions.

Cherchais-tu la sortie?

 

Je t'ai vu dans la foule,

Absorbant la force de vie.

Y as-tu trouvé la tienne?

 

Y étais-tu?

Mon ami, as-tu trouvé dans le confort de ton coeur,

Le sens de tout ce tapage?

 

Je t'ai vu connectant aux autres,

La chance du demain.

Je t'ai vu cherchant desespéremment à sourire.

 

Elisabeth Freund-Cazaubon

 

 

 

 

 

 



22/06/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 104 autres membres