Croquelismots

Croquelismots

L'heure bleue

A Marguerite

 

 

A l'heure bleue,

Je sens le vent descendre.

Dompté par le soleil couchant.

Sous le charme, les oiseaux s'envolent lentement.

Saluant le Dieu soleil,

Remerciant pour le soyeux du jour et l'espérance de demain.

J'ai touché la tristesse du soir,

De celui qui caresse l'espoir de tenir.

Les ailes des anges ont brassé l'ardoise du ciel,

Pour réécrire la douceur de demain.

 

A l'heure bleue.

Le sable redescend doucement.

Tendresse.

La lumière se met au bleu royal, élégant,

Manteau de la Vierge recouvrant les lamentations des hommes.

Adoucissant de son voile,

Les meurtrissures du matin.

Le bleu profond lave le ciel,

Eteint le feu des armes.

Incandescent.

 

A l'heure bleue.

Je les ai vus entrer dans leur demeure.

Caresser le visage sincère, 

De leurs êtres chers.

Le bleu a oublié l'allumoir.

Panagia Tsempicka,

Touchant le firmament,

En haut de la colline.

Je les ai vus les hommes de bien,

Préparer demain avec leurs bras d'amour.

 

Douceur de l'heure bleue,

Qui panse en un instant,

Toute la douleur du soir.

 

Heure bleue.

Heure des cieux.

Laissez vous transporter maintenant.

Entre les deux mondes.

J'y ai vu les yeux secrets qui observent.

Ceux qui espèrent le meilleur,

Pour nous demain.

 

La lumière nous attend,

C'est certain.

Plongeons dans la nuit étoilée.

Réparation.

Le soleil se livrera demain.

 

Elisabeth Freund-Cazaubon

 



25/06/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 139 autres membres