Croquelismots

Croquelismots

Transi d'effroi

Ce soir, le ciel flamboie.

Il se tord de douleur,

Eventré de bandes rouge sang

Et gris de cendre.

 

La lune a fermé son oeil,

Laissant son dernier halo

Pleurer sur la Terre.

 

Ce soir, le ciel rougeoie.

Les arbres imaginent des ombres chinoises,

Revêtant leurs crêpes de deuil.

 

Ôter cette souffrance,

Qui est insupportable,

Allumer la flamme,

Comme le dernier rempart.

 

Ce soir, le ciel est rempli d'émoi.

Suspendus dans la brume de l'incompréhension,

Nos coeurs débordent d'amour et de compassion.

 

Ce soir, oui encore ce soir.

Le ciel est transi d'effroi.

 

Elisabeth Freund-Cazaubon



14/11/2015
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 103 autres membres